Séjour estival à Vassieux-en-Vercors (Drôme) du 16 au 24 juillet 2016

Rédigé par Régis Paraz

Présentation

Le séjour d’été 2016 se déroulera du 16 au 24 juillet au Piroulet sur la commune de Vassieux-en-Vercors.

Les photos de cette page (paysages, faune, flore) ont été essentiellement fournies par Michèle Sassoulas.

 

Présentation de la région

Le Vercors est un massif des Préalpes situé dans le sud-est de la France, à cheval entre les départements de l’Isère et de la Drôme, culminant à 2 341 mètres d’altitude au Grand Veymont. La partie Isère est beaucoup plus connue pour le tourisme, notamment hivernal, grâce à la notoriété apportée par les Jeux Olympiques de Grenoble en 1968. Autrans, Villard-de-Lans, Saint-Nizier-du-Moucherotte ont vu se dérouler les épreuves nordiques (ski de fond, saut à ski). La partie drômoise du massif quant à elle est beaucoup plus sauvage et c’est elle qui accueillera notre séjour estival.

La géographie du Vercors est souvent résumée par le terme « plateau ». Vue de loin, elle semble simple : la différence d’altitude entre le massif et les vallées est de plusieurs centaines de mètres, pour atteindre les zones habitées qui se trouvent entre 800 et 1 200 mètres d’altitude. La crête du flanc oriental, longue de cinquante kilomètres, présente plusieurs sommets qui dépassent les 2 000 mètres d’altitude, l’intérieur du massif oscillant entre 800 et 1 500 mètres.

Le relief particulier du Vercors lui vaut deux surnoms. Celui de « Forteresse » témoigne de l’accès difficile de la plaine au Vercors : il faut le plus souvent passer par des gorges de falaises calcaires ou des pas accessibles seulement aux randonneurs pédestres ; celui de « Dolomites françaises » renvoie au massif calcaire italien connu pour ses formes de rochers particulières.

En raison de ce relief particulier, le centre du Vercors est découpé en plusieurs régions distinctes.

Les Coulmes, au nord-ouest, ont toujours été la partie la plus boisée du massif. La forêt a été exploitée au XIXe siècle pour faire du charbon de bois, particulièrement par des personnes d’origine italienne. Dans cette région, le Vercors ressemble plus à une montagne qu’à une succession de plateaux, les plis du calcaire urgonien étant plus arrondis. Plusieurs routes impressionnantes permettent de se rendre dans les Coulmes, en particulier la route des gorges du Nan, et celle des gorges des Écouges. Un parcours routier permettra de les découvrir.

Les Quatre Montagnes sont aujourd’hui la zone la plus développée du Vercors pour le tourisme, en particulier le ski de fond et le ski alpin. Néanmoins, il existe toujours des activités traditionnelles dans les Quatre Montagnes, en particulier l’élevage bovin laitier et la production de fromage. Les quatre villages principaux (Autrans, Méaudre, Lans-en-Vercors et Villard-de-Lans) sont répartis sur deux plateaux séparés par des monts boisés. Ces quatre villages sont des stations de ski mais possèdent toujours des fermes en activité.

En y regardant de plus près, les contrastes sont importants : de larges vallées (val de Lans-en-Vercors, régions d’Autrans, de La Chapelle-en-Vercors, etc.) et plateaux (forêt des Coulmes, forêt de Lente et les immenses Hauts-Plateaux du Vercors) sont séparés par de profondes gorges (gorges de la Bourne, du Furon, etc.) et par des falaises imposantes pouvant dépasser 400 mètres de hauteur (falaises de Presles, de la combe Laval, du cirque d’Archiane, etc.). Le mont Aiguille est isolé du reste du massif par une érosion qui l’a entaillé sur tous ses flancs.

Du fait de ce relief, plusieurs parties du Vercors sont particulièrement isolées du reste du massif. Gresse-en-Vercors ne communique pas avec l’intérieur du massif : il faut parcourir une centaine de kilomètres pour rejoindre le sud du Vercors en passant par le col de Rousset et environ soixante-dix aussi pour atteindre le nord du Vercors en passant par Saint-Nizier-du-Moucherotte.

Le Vercors drômois est constitué de plateaux plus petits, mais plus nombreux. Certains de ces plateaux sont spectaculaires (Ambel, Font d’Urle), et offrent de belles vues des uns sur les autres ou sur les plaines environnantes. Au nord du Vercors drômois se trouvent plusieurs gorges traversées par des routes impressionnantes taillées à même la falaise. Les plateaux herbeux du Vercors drômois sont utilisés comme alpages en été. La transhumance est l’occasion d’une fête à Die.

 Les Hauts-Plateaux du Vercors

Unique par sa taille de 17000 hectares, la Réserve des Hauts-Plateaux s’étend sur 10% du territoire du Parc naturel régional du Vercors. Elle est aujourd’hui la plus vaste réserve terrestre de France métropolitaine.

Aujourd’hui marquée par une alternance d’alpages et de forêts, la Réserve possède la plus grande forêt de pins à crochets des Alpes calcaires et une flore riche de quelques 738 espèces. La vie animale est discrète mais foisonnante.

On peut observer la plupart des espèces montagnardes : marmotte, tétras-lyre, aigle royal, chamois… ainsi que des espèces plus rares comme le lagopède alpin, le lièvre variable, le loup, la chouette chevêchette ou la chouette de Tengmalm. Certaines espèces comme le bouquetin des Alpes, le vautour fauve, le gypaète barbu ou la marmotte ont fait l’objet de réintroductions au cours des dernières années.

Les botanistes ou amoureux des fleurs découvriront une flore très riche, où le blanc arrive en tête devant le rouge/rose avec plusieurs variétés d’orchidées, gentianes, chardons… Voir aussi le site : http://www.fleursduvercors.com/ où vous pourrez le constater en sélectionnant le tri par couleur.

Le cheval du Vercors

urle00005

Photo prise sur le plateau des Gagères (R.Paraz)

Sur le plateau des Gagères, l’ambiance est particulière, surtout par temps de brouillard quand seules les balises pour le déneigement sont visibles. Ou quand le givre étire ses fines lames horizontales sur les végétaux et les pylônes, quand le vent balaie les lapiaz et les prairies, quand la tempête hurle … à la Porte d’Urle.

Le plateau est superbe au printemps, quand la couverture végétale, entre les dalles cannelées des lapiaz, les barrières rocheuses et les scialets, se pare de narcisses et d’orchidées.

C’est là le domaine des pâturages du cheval du Vercors, qui revient de la plaine de la Crau pour prendre ses estives dans le Vercors.

Ce cheval est aussi appelé Barraquand, du nom du premier éleveur, Jules Barraquand, fermier d’Ambel qui acheta les pelouses de Font d’Urle en 1919 pour ses moutons et une centaine de ses chevaux. La grande transhumance s’effectuait alors entre le Mas de Beauchamp dans la Crau et le Vercors méridional.

Le cheval du Vercors a presque disparu après la guerre, dans les années 1950. Il doit sa sauvegarde à des éleveurs passionnés et au soutien du Parc du Vercors. Récemment, Michel Chapoutier a testé le travail de ses célèbres vignes de Tain-l’Hermitage par traction animale : le cheval du Vercors s’inscrira peut-être aussi dans les paysages viticoles rhodaniens !

C’est un cheval de petite taille, rustique et endurant, énergique et souple, à la robe baie, à l’oeil expressif, à la crinière noire et fauve. On le rencontre, presque en liberté, du Serre Montué au Puy de la Gagère.

Ou au ras des falaises du cirque de Quint… En juillet 1994, un épisode orageux très violent affola les chevaux qui se précipitèrent dans le vide. 47  chevaux périrent et il fut difficile d’en récupérer les carcasses dans les éboulis et les vires en contrebas.

Michèle Sassoulas (cc 1430)

Les circuits

Les circuits muletiers ont été élaborés par Alféo Lotto (CC N° 5650),Jean-Marie Gilouin (CC N° 5699) et Alain Benoist (CC N° 5663) et les circuits routiers par Régis Paraz (CC N° 3225).

Le centre de séjour est déjà situé en altitude. Néanmoins, les circuits routiers ont été majoritairement construits pour vous permettre de découvrir les routes d’accès au plateau les plus spectaculaires. Il vous faudra quelquefois commencer par redescendre dans la vallée avant de remonter sur le plateau. Il aurait été possible de faire quelques cols en aller-retour comme par exemple pour rejoindre le col de Tourniol. Cela aurait été vraiment dommage : d’abord pour l’éthique de la conquête d’un col et d’autre part parce que les paysages les plus remarquables se situent sur le versant côté vallée. Idem pour le col de Romeyère. Malheureusement pour le col du Rousset, il n’a pas été possible de prévoir un circuit de longueur raisonnable pour l’escalader par son versant sud et ses magnifiques lacets.

Les quelques circuits routiers qui restent sur le plateau présentent néanmoins des dénivelées relativement conséquentes. Selon l’adage « qui peut le plus peut le moins » (alors que l’inverse n’est pas vrai) et afin de permettre à un maximum de membres de prendre du plaisir, un certain nombre de circuits routiers ou muletiers présentent un kilométrage ou des dénivelées raisonnables. Libre aux plus « costauds » de durcir les circuits.

Télécharger la plaquette (basse résolution)

Circuits pédestres proposés par Michèle Sassoulas à télécharger

Hébergement

C’est le Village Vacances le Piroulet qui va nous accueillir. Le mot « Piroulet » signifie « l’homme qui fait tourner le moulin ». Il est lié au nom du lieu-dit, les Prés du Moulin et fait référence à un moulin à eau du XVIIIe dont l’emplacement était situé à 300 m du village vacances. Le Village Vacances compte 140 lits répartis sur 4 étages de chambres : 11 au rez-de-jardin, 22 au rez-de-chaussée dont deux accessibles aux personnes à mobilité réduite, 22 en duplex au premier et deuxième étages. Le Piroulet dispose de quatre salles de classe et/ou d’activités, une grande salle d’animation, deux autres salles d’activités, trois salles de restaurant, un salon, un bar, une piscine couverte et chauffée.

Situé en bordure sud du massif du Vercors, sur un replat ouvert et venté, le village de Vassieux-en-Vercors compte aujourd’hui 344 habitants. Il vit essentiellement de l’agriculture et du tourisme, dont le Piroulet est l’un des piliers.

Une aire de camping-car se situe à environ 300 m du Piroulet.

Camping : un camping se situe à environ 3 km du Piroulet

Camping les Pins
Les Granges
26420  Vassieux-en-Vercors

Téléphone : + 33 650 11 98 35
Adresse mail : lespinsvassieux@gmail.com

Grand Gîte des Loubières

Un grand gîte de trois chambres pouvant accueillir entre 6 et 12 personnes.

Si certains qui cherchent encore à se loger sur Vassieux à cette période veulent se partager le gîte, c’est une solution. Le gîte se situe à 2 km du village (et du Piroulet) et à même distance du camping.  Les espaces cuisine/salon/terrasse sont à partager mais sont spacieux.  Il y a un garage pour ranger les vélos et un parking pour les voitures.

Voir sur le site http://www.lespinsvassieuxenvercors.fr/ et cliquer sur Grand Gîtes des Loubières dans le bandeau du haut de la page.

Note du Conseil d’Administration

Si vous prenez en charge votre hébergement ailleurs qu’au village de vacances Le Piroulet, merci malgré tout de nous prévenir de votre participation au séjour, et ceci pour 3 raisons:

  1. Pour pouvoir dimensionner correctement les événements en commun (séances d’informations, pots d’accueil et de départ).
  2. Pour pouvoir prévoir une répartition en plusieurs groupes sur les parcours afin d’améliorer la sécurité de chacun.
  3. Pour une meilleure appréhension de tous les imprévus par les organisateurs.

Autres activités ou visites

nécropole, mémorial de « la Résistance », parc, musée de la préhistoire, grottes aménagées.

Michèle Sassoulas (CC N° 1430), régionale de l’étape, élabore des propositions de randonnées pédestres pour tous niveaux.

Conseils utiles

Prolonger son séjour :

Comme il est écrit dans la présentation de la région, certaines parties du Vercors sont isolées des autres. Il est donc possible de prévoir quelques jours supplémentaires pour explorer d’autres coins que le séjour n’explorera pas.

Attention ! Si vous prolongez votre séjour, la pratique du VTT est limitée à un seul itinéraire : la variante de la Grande Traversée du Vercors (variante GTV).

Suggestions :

  • Une boucle en partant de Vif pour rejoindre Gresse-en-Vercors via les cols de l’Arzelier, le col des Deux et de Serre-Monet, puis retour par le col de l’’Allimas, col du Fau et collet de Sinard permettra de découvrir le versant est du massif (Le pas du Serpaton en option aller-retour vaut le détour)
  • Un circuit dans le Trièves entre Vercors et Devoluy, vous permettra de franchir de nombreux cols avec tout au long de la journée le mont Aiguille en toile de fond.
  • Enfin une boucle col de Menée- Chatillon-en-Diois-col de Grimone-col de la Croix-Haute vous permettra de découvrir le Diois et le versant sud du massif.

Inscription

Pour vous inscrire, téléchargez le bulletin d’inscription PDF et suivez les instructions qui s’y trouvent.

Album photo de Michèle Sassoulas

 

Dans la catégorie : Séjours

Séjour estival à Saint-Maurice (Suisse) du 13 au 19 août 2018
Du 13 août 2018 au 19 août 2018

Séjour de printemps, Argelès-sur-Mer, 14 – 22 avril 2018
Du 14 avril 2018 au 22 avril 2018

Séjour estival à Bielle (Pyrénées-Atlantiques) du 13 au 20 août 2017
Du 13 août 2017 au 20 août 2017

Séjour de printemps à Ceriale en Ligurie (Italie) du 8 au 15 mai 2017
Du 08 mai 2017 au 15 mai 2017

Séjour de printemps à Ghisonaccia (Corse) du 24 au 30 avril 2016
Du 24 avril 2016 au 30 avril 2016

Séjour estival à Villefort (Lozère) du 22 au 30 août 2015
Du 22 août 2015 au 30 août 2015

Séjour de printemps à Gilette (Alpes-Maritimes) du 18 au 25 avril 2015
Du 18 avril 2015 au 25 avril 2015

Séjour estival à Bussang (Vosges) du 13 au 20 juillet 2014

Séjour de printemps à Digne (Alpes-de-Haute-Provence) du 27 avril au 4 mai 2014

Séjour estival cerdan au village-club d’Yravals à Latour-de-Carol (Pyrénées-Orientales) du 16 au 20 juillet 2013

Séjour de printemps à Belgodère / Lozari (Haute-Corse) du 21 au 27 avril 2013

Concentration internationale et 40ème anniversaire de la Confrérie au Col de Plainpalais le 4 août Rassemblement à Lescheraines (73) du 29 juillet au 5 août 2012

Séjour de printemps à Rémuzat (Drôme) du 22 au 28 avril 2012

Séjour estival à Saint-Sauveur-Camprieu (Gard) du 16 au 20 août 2011

Séjour de printemps en Catalogne espagnole à Ripoll (GI) du 9 au 16 avril 2011

Séjour international de Bitche (57) du 14 au 18 août 2010

Séjour de printemps « Île de Beauté » à Porticcio (Corse-du-Sud) du 17 au 24 avril 2010

Séjour estival du Club des Cent Cols à Val-Louron (Hautes-Pyrénées) du 11 au 15 août 2009

Séjour de printemps « Corbières » à Tuchan (Aude) du 14 au 21 mars 2009

Séjour estival du Club des Cent Cols à Arêches (Savoie) du 12 au 16 août 2008 et Concentration internationale du Club des Cent Cols au col du Joly

Séjour de printemps « Mimosas » sur la Côte d’Azur à Agay (Var) du 9 au 14 mars 2008