15 août 2002 : Concentration nationale au Col de la Forclaz de Montmin

Compte rendu de la 30ème Concentration nationale du Club des Cent Cols

C’est sous un soleil radieux que 200 membres du Club des Cent Cols se sont retrouvés en ce jeudi 15 août 2002 au Col de la Forclaz de Montmin, surplombant la rive orientale du lac d’Annecy. Quasiment toutes les régions de France étaient représentées, ainsi que de nombreux pays européens : Italie, Suisse, Belgique, Pays-Bas, Luxembourg, et l’Amérique du Nord en la personne de Larry Palmer, champion olympique américain de hockey, et de la Canadienne Anne Crossey.

Après avoir escaladé les pentes irrégulières et exigeantes du col de la Forclaz, les plus matinaux ayant ajouté le col de l’Aulp sur le flanc de la Tournette, tous ont pu goûter à la saveur du reblochon fermier, et au vin de Savoie, tout en devisant avec des amis retrouvés et en liant connaissance avec d’autres Confrères.

C’est à Jean Perdoux, fondateur du Club et organisateur de cette concentration que revient la primeur des discours. Après avoir remercié les invités : Mme le Maire de Montmin, Robert de Rudder, Président de la Ligue Rhône-Alpes, Alain Lejeune, Président du Comité Départemental FFCT de la Haute-Savoie, et Monique Giroud, Présidente de la FUBICY et elle-même Cent Cols, il salue la présence de l’Annécien Jacques Massein et du Chambérien Claude Roche, tous deux déjà là à la 1ère concentration au col de la Forclaz. Puis il évoque le souvenir de Marcel Bioud qui avait franchi ce jour-là son 842ème col, ouvrant ainsi la voie aux chasseurs de cols les plus capés d’aujourd’hui : Michel Verhaeghe, Marc Liaudon ou Nicole Poty ainsi qu’à Xavier Sauteron dont le 1000ème col est atteint ce jour même au col de la Forclaz. Il rappelle sa volonté de rassembler les cyclos amoureux de la nature et de la montagne autour d’une même pratique : l’escalade des cols à vélo. Reprenant la devise du col du Brenner, il souhaite que les cols, qui divisent les eaux et séparent les pays, puissent unir les membres des Cent Cols , et exprime sa confiance dans la nouvelle équipe dirigeante et en son Président Claude Bénistrand, à qui il passe la parole non sans lui avoir fixé rendez-vous dans 30 ans !

Le Président Claude Bénistrand se réjouit du succès de cette concentration, d’abord parce qu’il est symboliquement important de se retrouver à vélo en haut d’un col, et que c’est l’occasion de lier connaissance et de parler un langage commun. Il insiste sur la richesse de ces rencontres qui font que l’ensemble des membres de la Confrérie forment le groupe de spécialistes ayant la meilleure connaissance des cols. Il évoque à ce sujet la tenue d’un colloque à l’Université de Savoie à Chambéry, sur le thème de la traversée des montagnes, organisé en octobre 2002 dans le cadre de l’année internationale de la montagne.
Après avoir salué à son tour Robert Chauvot, auteur du 1er catalogue des cols de France, il présente le tout récent catalogue des cols de Suisse et du Liechtenstein, fruit des recherches du Groupe de Travail Suisse dirigé par Pierre Mai qu’il remercie. Il présente les membres du nouveau CA : Bernard Vieillard, René Poty, Michel Mathieu et Michel de Brébisson , et expose son objectif d’éditer un catalogue des cols des pays de l’arc alpin et de la chaîne pyrénéenne. A plus long terme, il s’agira de bâtir le catalogue des cols du plus grand nombre de pays possible, en s’appuyant notamment sur la documentation et sur les listes de cols envoyées par les cyclos-voyageurs. Il rappelle que les Délégués territoriaux – sont présents : Germain Geenens, Didier Rémond, Alain Braud, Jean-Pierre Adam et Alain Gillodes- auront pour mission d’exploiter dans ce sens les listes de cols qu’ils recevront en fin d’année.

Claude Bénistrand rend alors hommage à Jean Perdoux, fondateur de la Confrérie, en le remerciant chaleureusement pour le côté précurseur de cette idée de créer le Club des Cent Cols, et pour avoir su la faire vivre pendant 3 décennies en s’entourant d’amis à la fois compétents et passionnés, et en s’appuyant sur des valeurs fortes que sont la simplicité, l’amitié, l’authenticité. Il associe à ses remerciements Henri Dusseau, le « Général Secrétaire », pour son travail formidable et sa présence de tous les instants et à tous les niveaux, tant pour répondre aux demandes des membres des Cent Cols que pour défendre les intérêts du Club.

Robert de Rudder, au nom de la Ligue Rhône-Alpes FFCT évoque les difficultés des organisateurs de manifestations cyclotouristes sur route à obtenir les autorisations administratives nécessaires, et les restrictions de plus en plus fréquentes au niveau de la pratique du VTT dans les Parcs naturels et dans les Sites protégés. Il souhaite que les Cent Cols qui ont une pratique plus individuelle restent attentifs à ces menaces qui planent sur nos « terrains de jeux ».

Alain Lejeune, au nom du Codep de la Haute-Savoie, évoque à son tour la pratique du vélo en ville et Madame le Maire de Montmin, qui avoue ne pas savoir faire de vélo, dit son admiration de nous voir monter ce col de la Forclaz, où elle se souvient avoir vu l’un des frères Bobet poser pied à terre et nous incite à la prudence et au port du casque.

La Concentration se termine par la remise par René Poty, Secrétaire Général, d’un diplôme et d’une médaille Cent Cols à celui qui est désormais le plus jeune membre de la Confrérie : Olivier Rosenfelder, 10 ans et 140 cols, qui nous vient d’Haguenau.

Jean Perdoux et Henri Dusseau reçoivent alors des mains de leurs successeurs Claude Bénistrand et René Poty une lave de Volvic émaillée aux couleurs des Cent Cols et millésimée pour le 30ème anniversaire de la Confrérie. Les applaudissements nourris de l’assistance et les nombreuses photos prises par les participants concluent cet hommage simple et sincère à nos deux grands dirigeants.

85 convives se sont ensuite retrouvés à l’espace du lac à Anglon-Talloires pour prolonger autour d’une table les conversations entamées au col de la Forclaz.

Rendez-vous est pris pour le 15 août 2003 dans le Cantal, au col de la Molède, la concentration sera suivie d’un mini-séjour dans la station du Super-Lioran, avec des propositions de circuits routiers et muletiers.

Dans la catégorie : Les rassemblements de 2002