Séjour et concentration à Camprieu (30) du 16 au 20 août 2011 - Album de Guy Cambéssèdes (1420)


(267 photos)

En Août 2011, ce sont les Cévennes qui ont accueilli le séjour estival du Club des Cent cols plus particulièrement la vallée du ... et très précisément St Sauveur-Camprieu le village où les champignons poussent même dans les rues le lac du Devois le sorbier des oiseleurs et les colchiques nous indiquent que l'été "tire à sa fin"... Le Mont Aigoual domine les vallées cévenoles et les causses environnants Col du Bonperrier Col de l'Elze et fait face à son voisin le Mt Ventoux et les glaciers alpins ne sont pas si loin !!! un parterre de digitales les épilaubes restent dans le même ton encore quelques fruits framboises et myrtilles d'immenses landes de bruyères les troupeaux engagent le retour ici, aussi il faut partager la route Mardi 16 août - 18h, c'est le coup de feu... C'est parti pour quatre journées de folie ... l'assistance est attentive ils sont venus des quatre coins de l'hexagone et même d'au-delà certains sont venus de loin Régis présente les dirigeants présents Chantal Philippe Gérard Michel et Thierry la plaquette est distribuée la soirée sera studieuse Mercredi 17 Août - fini les palabres place au terrain C'est le grand départ Col des Ubertes le premier d'une longue série le doyen de la forêt séance de cyclo-cross "Carabine", l'ancien champion d'aquitaine de la spécialité il faut parcourir la lande et il n'y a pas d'âge la "Cigogne" est à l'aise et Serge en a vu d'autres le hameau de St Sauveur des Pourcils perdu dans les bois son église et son "chemin des morts" une rivière sans eau qui s'engouffre dans le sol pour rejaillir plus loin à l'abîme de Bramabiau Edouard-Alfred MARTEL est passé par là Col de la Croix de fer vestiges d'une bergerie le causse Méjean et ses vastes ondulations bouquet de chardons coulemelles et cèpes que J.J. LAFFITTE apprécie tant regroupement général l'ami clermontois au style toujours impecable "Carabine" toujours aussi fringant Gérard le D.T. du Sud-Est René et son pupitre les uns contemplent le paysage Jean-Jacques photographie et Chantal observe ce microcosme ambulant le sprint est lancé "Kikou" apprécierait une "bonne pression" il fait beau et chaud au col de la Caumette une pancarte battue par les vents A Prat-Peyrot, "Alféo" claque son 2000 ème Col de la Sereyrède et sa fontaine appréciée par Régis en latin, c'est moins évident Alféo connait bien la maison péché d'orgueil ou de gourmandise ? ... une signalétique d'un autre âge cohabitation route-V.T.T. Alféo arrose son succès mais le Président ne fait pas de discours !!! Enrico le transalpin, découvre les Cévennes Jeudi 18 août, ça roule toujours "Carabine" reste dans les roues bigre que ça monte Dourbies est déjà tout en bas et toujours ces cèpes qui entravent notre progression le rocher du St Guiral un bloc de granit que les savoyards ont gravi sans problème mais par où je redescends ? réunion de famille Alain, comme d'habitude en "serre file" l'orage s'approche tourne et nous évite que faut-il faire ? semble dire Roger toute la troupe se retrouvera à Alzon avec les routiers Jean DUHAYON nous déclare qu'il va écrire ses mémoires ... col du Villaret Nathalie engage une séance de poussage mais c'est le lot de tout un chacun lorsque la pente l'exige ici la végétation est rase et l'ombre rare un abri de forestier Plo de la Couaille dans la lumière du matin Jean-Pierre version "réserve africaine de Sigean" "Kikou" et son maillot de tréziste Jean-Pierre sait que la journée sera longue... il faut bien tuer le temps .... Cabrillac le col de Peyrerol la bêtise humaine, grandeur nature Alain, apprécie ce décor où le minéral et le végétal se cotoient le hameau des Ablatats la Cévenne à l'état pur la garde montée du P.N.C. sur la draille du Salidès le meilleur ami de l'homme dans un bosquet de pins une chèvre et puis quelques moutons ... comme dit la chanson s'imprégner d'un paysage la vallée borgne Bassurels et son minuscule temple Gaseiral Jean-Pierre CANCE en toute liberté l'ombre est généreuse mais la piste est encore longue... Aire de Côte et son gîte d'étape devoir de mémoire dans le valat du Bédil cette interminable ascension finale mais le panorama de l'Aigoual se mérite Jean-Pierre est fatigué mais heureux heureux d'être sur le "toit des Cévennes" Ce soir, c'est conférence animée par Marie-France FLAHAUT l'oeuvre de Georges FABRE ce forestier, hors du commun Chantal VIMPERE saura nous parler le l'Aigoual au climat si particulier la soirée festive sera animée par les "Assortis" un formidable couple venu d' Uzès la salle est combe 180 convives dans une chaude ambiance la bande des trois Cathy et Claude sont heureux le Président en délicate posture ... quelle soirée ... Monsieur le Maire est prévoyant au cas, où la mer monterai jusqu'à Camprieu l'inévitable chenille Maria apprécie ce bon moment un petit coup d'accordéon et Cécile n'a plus mal au genou Kris a les yeux faibles une dernière "pour la route" Quant la musique est bonne, bonne, bonne ... M. le Maire un petit génépi ? Merci M. BOUDES pour votre accueil et votre collaboration mais, il faut repartir pour le final avec la concentration à Cap de Côte où Claude VIVIER nous reçois gentilement aux abords du gîte-refuge la signature et le cadeau souvenir la joie des retrouvailles une fois l'an comme le veut la tradition échanges Nord-Sud Jack SABATIER, Président du CODEP 30 C'est l'heure des discours en présence de Thomas VIDAL, conseiller général et de Pierre TESTES, Président de la Ligue une véritable vague bleue la traditionnelle séance de remise des diplômes où se mêlent joie et émotion le soleil est ardant Nicole et René, sous la bannière de la confrérie enfin un panneau pour la célèbre Lusette désormais estampillée un jeune homme en toute quiétude prolongations improvisées sur la place du village l'ami Jean, dans le rôle de l'ardoisier ici, il n'est pas question d' échappés et de peloton Henri a toujours une blague à raconter il nage dans le bonheur, il vient de terminer son B.P.F. "Kiki" et son accordéon jusqu'au bout de la nuit Jean songe à ses mémoires, mais en 2 ou 3 tomes ? Gérard et Pierre peaufinent leur tactique pour le P.B.P. le vieux hêtre du Suquet est heureux de votre visite il espère que vous garderez un excellent souvenir de votre séjour sur l'Aigoual et Christine et Guy vous disent tout simplement Merci, d'être venu dans quelques jours la Lusette sera toute blanche et l'Aigoual s'enfermera dans sa solitude hivernale le gîte de Cap de Côte sera perdu dans la montagne et le petit écureuil se souviendra de cette belle journée d'été