Séjour de printemps à Rémuzat (Drôme) du 22 au 28 avril 2012

Présentation

Le rassemblement de printemps se déroulera en 2012 à Rémuzat en Drome provençale (situé à 62 km de Montélimar et à 26 km de Nyons) du 22 au 28 avril.
Rémuzat s’étend sur la rive gauche de l’Oule, au milieu des vergers de pruniers « prune fleurie ». Rémuzat c’est toute la Provence, avec un soupçon alpin. Plus discret, moins connu que d’autres contrées, sa beauté en reste plus authentique, plus sauvage avec ses maisons de pierres et leurs tuiles d’argile.
Autour du village (447 m d’altitude), les Préalpes du Sud, dont les sommets culminent à plus de 1000 m, se découpent sur un ciel dont la luminosité est incomparable. Le rocher du Caire qui le domine est une longue falaise exposée plein Est. Le soleil du matin y réchauffe rapidement l’air.
Vous trouverez en fin de page une présentation culturelle plus détaillée de la région, de son histoire, de sa géographie et de son terroir.

Inscription

Pour vous permettre de participer à son rassemblement de printemps et aux activités qui y seront proposées, le Club des Cent Cols a négocié des prestations d’hébergement avec l’Association Ternélia Chemins qui dispose  d’un agrément de voyage nous permettant ainsi d’être en règle avec le code du tourisme et de pouvoir bénéficier de tarifs de groupe.  Contrairement aux précédents séjours, les inscriptions ainsi que la gestion financière seront assurées directement par l’Association Ternélia Chemins, le Club des Cent Cols ne s’occupant lui que du programmes d’activités (circuits, animations).

Vous trouverez ci-joint les tarifs des prestations et les conditions générales de vente du séjour par Ternélia ainsi qu’un bulletin d’inscription.

Vous devez vous inscrire directement auprès du centre. Téléchargez la documentation d’inscription

L’hébergement

Nous proposons un hébergement au centre de vacances Les Lavandes situé au cœur du village. Le centre dispose de 88 chambres de 2 ou 3 lits avec balcons, sanitaires privatifs et connexion WiFi et de 2 chambres de 2 lits pour des personnes à mobilité réduite. Il dispose aussi d’un sauna-hammam moyennant supplément.

Vous trouverez plus d’informations sur le site du centre, http://www.ternelia-chemins.com/ete/village-vacances-les-lavandes-remuzat.html

 

Si vous voulez utiliser l’hébergement proposé, vous devez vous inscrire directement auprès du centre en téléchargeant la documentation d’inscription mentionnée dans la section précédente.

Le camping municipal est fermé à cette époque. Il existe un camping à la ferme disposant de 6 emplacements sur les hauteurs de Rémuzat :

perriere

Ferme de la Perrière
La Combe
26510 REMUZAT

Téléphone : +33 (0)4.26.66.90.09
Portable : +33 (0)6.13.57.83.60
info@camping-gite-ferme-remuzat.fr
www.camping-gite-ferme-remuzat.fr/

Localisation du centre « Les Lavandes »

Détails du programme

Programme vélo

La liste des cols sur les circuits, les cartes interactives, les feuilles de route et les profils d’altitude se trouvent ici :

Pour ceux qui naviguent au GPS ou utilisent des logiciels de géolocalisation, vous pouvez également télécharger tous les fichiers de géolocalisation

Les organisateurs locaux ont voulu s’assurer que toutes les routes, chemins et sentiers seront dans un état impeccable pour votre visite. Aussi, ils ont lancé un grand chantier débroussaillage de près de 2 km sur un des circuits VTT le 31 mars !

Programme Animations

  • Dimanche 22 – 18h00 : pot d’accueil; 21h : présentation des circuits.
  • Lundi 23 – 21h00 : Soirée vautours
  • Mardi 24 – 21h00: Soirée cartographie numérique
  • Mercredi 25 – 21h00 : Diaporama du Tour de la France réalisé en 2011 par Régis Paraz
  • Jeudi 26 – 21h00 : Quiz de Didier Rémond
  • Vendredi 27 – 21h00 : Soirée dansante
  • Samedi 28 – 12h30 : Pot de départ

Pour celles et ceux qui ne font pas de vélo

Prenez de la hauteur, découvrez les villages perchés

♥♥♥ Saint May, l’Abbaye de Bodon, et le panorama du Rocher du Caire. A 5 mn en voiture.

♥♥♥ Villeperdrix : ancienne église restaurée (XVIIème), ruines du prieuré, vestiges de l’enceinte fortifiée du village médiéval. A 10 mn en voiture.

♥♥♥ Rochebrune : village perché médiéval (12ème siècle), tour de l’ancien château, église (11ème-15ème). A 30 mn en voiture.

♥♥♥ Pommerol et son environnement extraordinaire. Vieux village restauré et privé avec accès réglementé voire interdit (juillet-août). A 30 mn en voiture.

♥♥ Aubres : petit coin de paradis perché proche de Nyons. A 30 mn en voiture.

♥ Montaulieu, le Poët Sigillat, Chaudebonne, etc… A 30 mn en voiture

Absolument les vautours

♥♥♥ Randonnée d’observation sur le terrain avec guide payant. A partir du centre.

Le truc sympa

♥♥♥ Visite du marché provençal de Nyons le jeudi matin. A 30 mn en voiture.

Les immanquables

♥♥♥ Olives, vins, miel, fromages, fruits de saison, lavande…

Suggestion

♥♥♥ Suivez votre instinct… improvisez.

Notes culturelles et touristiques

Il y a des sentiers qui glissent le long des routes et à demi cachés sous l’herbe, restent aux aguets. Ils ne disent rien. Ils sont là. Vous les voyez, ils vous regardent, parfois très doucement, ils vous prennent le pied, et, pour peu que vous leurs cédiez un pas, ils vous tirent hors de la route, Dieu sait où !
Henri Bosc

Introduction

pic0_alPetit village paisible de la Drôme Provençale, commune des Baronnies, Rémuzat s’étend sur la rive gauche de l’Oule, surplombé par l’impressionnante falaise du Rocher du Caire, exposée plein est. Le soleil du matin y réchauffe rapidement l’air. C’est ce qui a permis la réimplantation en 1995 d’une colonie de vautours fauves, puis de vautours moines qui avaient pratiquement disparu de France. Depuis, le vautour percnoptère, beaucoup plus rare, y est réapparu de façon spontanée. Il y a aujourd’hui plus de 300 individus qui s’alimentent sur une superficie de plus de 6000 km carrés.

 

Géographie

Les Baronnies sont une région naturelle et historique entre le sud de la Drôme, l’ouest des Hautes-Alpes, et le nord de Vaucluse.pic1_al
Pays de moyenne montagne (altitude inférieure à 1600 m), au relief tourmenté, qui se développe, d’ouest en est, de la plaine de Valréas à la moyenne vallée de la Durance, et du sud au nord, du Mont Ventoux aux marges du Diois.

Un pays compartimenté en vallées entrecoupées ici et là d’amples cuvettes synclinales ou de bassins exigus. Les communications permettant de passer d’une vallée à l’autre n’ont jamais été faciles, malgré de nombreux cols de moyenne altitude.

Un pays contrasté de vignes dans la plaine, cerisiers, abricotiers, oliviers sur les collines, champs de lavande sur les plateaux, mais aussi d’immenses espaces couverts de taillis de chênes, genévriers, buis, genêts, et à perte de vue des pentes ravinées que tendent à fixer des colonies de pins sylvestre ou des plantations de pins noirs. Un pays à l’ensoleillement privilégié, aux paysages lumineux, ponctué de villages perchés et de fermes isolées, qui sous la double influence du climat méditerranéen et de la fraicheur alpine, crée une étonnante richesse florale et faunique

Historique

Autrefois, le bourg de Castrum Remusaco (la première mention écrite date de 1270) était bâti sur la rive droite de l’Oule. On y voit encore des restes de remparts et l’ancienne église Saint-Michel. Ancien fief de la baronnie de Mévouillon, sous la suzeraineté de l’abbaye de Bodon (fondée par St Marius en 556) et plus tard de celle de l’abbaye de l’Ile Barbe, Rémuzat fut vendu en 1305 par le baron Raymond V et l’abbé de l’Ile Barbe, à Charles II roi de Sicile et comte de Provence. Il fit partie dès lors de la claverie de l’Oule et releva, jusqu’à la Révolution, du gouvernement de Provence, de la viguerie de Sisteron et du Parlement d’Aix. La loi de juillet 1790 en fit une commune du département de la Drôme et la réorganisation administrative de l’an VIII, un chef-lieu de canton.

Origines et terroir

Ce territoire, peuplé depuis la préhistoire, est profondément marqué par l’influence gauloise (Voconces) et romaine. Les Baronnies tirent leur nom des Barons de Mévouillon et de Montauban. Ces deux seigneuries furent définitivement annexées au Dauphiné, avant d’être cédées, comme partie de cette principauté, au royaume de France en 1349. Des activités annexes, comme l’élevage des cocons, destinés aux filatures et moulinages à soie de la région, constituent des sources de revenus importantes et améliorent le sort des paysans. Au cours de la première moitié du XXe siècle, de nouvelles cultures se développent comme le tilleul ou la lavande.

La région est fortement marquée par les événements liés à la Seconde Guerre mondiale, par la Résistance, très active dans la région.

pic2_alL’agriculture reste prépondérante, employant près du tiers des actifs. La polyculture traditionnelle associée à un petit élevage a disparu au profit des arbres fruitiers qui progressent vers l’intérieur à la faveur des vallées de l’Eygues et de l’Ouvèze (abricotiers, cerisiers) ou du Céans et de la Méouge (pommiers, poiriers).

Dans la région de Nyons – Buis-les-Baronnies, les oliviers restent importants (A.O.P. olives et huile de Nyons) ainsi que la vigne, A.O.C. Côtes du Rhône dans le secteur Nyons – Vinsobres, et vins des Coteaux des Baronnies (Buis-les-Baronnies – Sainte-Jalle).

La région possède enfin un important secteur plantes à parfum (lavande, lavandin) médicinales et aromatiques qui donne lieu à un important commerce de fleurs séchées et d’Huile essentielle de Haute-Provence AOC.

L’élevage ovin subsiste comme dans la région voisine du pays du Buëch, principalement pour la production d’agneaux de Sisteron, mais dans une plus faible proportion. Le lait issu de l’élevage caprin permet de son côté la fabrication du fameux « picodon »

Personnalités liées à la Commune

L’Abbé Lucien Van Damme (1901-1989), né en Belgique, descendant d’une vieille famille bruxelloise, obtint, pour des raisons de santé, d’exercer son ministère sous le climat ensoleillé des Préalpes du Sud. Curé de Rémuzat pendant plus de 54 ans (1933-1987), homme érudit, il écrivit sur son village et l’histoire locale de nombreux articles et des publications précieuses pour le chercheur, le linguiste et le sociologue.

Parc naturel régional des Baronnies provençalespic3_al

L’idée de créer un parc naturel régional dans les Baronnies provençales, à cheval sur deux départements (Hautes-Alpes et Drôme) et deux régions (Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur) date de la fin des années 1990.

Localement, elle a été lancée par le Groupement pour la Promotion et l’Expansion du Nyonsais Baronnies et des élus locaux, qui étaient conscients des difficultés économiques de cette région très rurale où l’agriculture reste menacée et au développement fragile.

En 2003, les deux conseils régionaux décident de financer une étude d’opportunité et de faisabilité qui leur permet de prendre une délibération commune le 17 décembre 2004 retenant un périmètre (130 communes concernées) et des principes d’organisation.

Le 30 mars 2007, le préfet de la Drôme, constatant qu’une majorité de communes et de communautés de communes concernées avait donné son accord, publie un arrêté de création d’un Syndicat Mixte de préfiguration d’un parc naturel régional et d’aménagement des Baronnies Provençales. Son siège est établi à Sahune et sa mission essentielle est de rédiger la charte du futur Parc qui sera soumise pour vote à l’ensemble des communes du territoire concerné.

Cette charte devrait être finalisée en 2011 et le label « Parc naturel » en 2012. Le projet de parc a été soumis à enquête publique du 20 juin au 22 juillet 2011 et pourrait regrouper 130 communes. Il aurait pour objectifs de préserver l’environnement, soutenir les activités agricoles et de doper le tourisme vert.

L’appellation « Baronnies provençales » a fait l’objet de discussions sur sa légitimité puisque ces territoires appartenaient au Dauphiné. Quelques terres adjacentes de la Provence existaient en enclaves dans le Dauphiné en 1789, mais leur étendue était faible. Cependant, si l’on se réfère à la carte du partage de la Provence en 1125, on peut considérer que les Baronnies ont un temps fait partie de la Provence.

       Alféo Lotto Documentation tirée de l’article Rémuzat de Wikipédia.

Nous vous invitons également à regarder un diaporama sur la région de Rémuzat et ses circuits VTT; ce diaporama, présenté à l’Assemblée Générale de Canet-en-Roussillon le 26 novembre dernier, est l’oeuvre d’Alféo Lotto, un des « régionaux de l’étape ».

Un autre diaporama sur la région, oeuvre de Didier Rémond, décrit une sortie VTT en 2009 dans les environs de Rémuzat.

Dans la catégorie : Séjours

Séjour estival à Saint-Maurice (Suisse) du 13 au 19 août 2018
Du 13 août 2018 au 19 août 2018

Séjour de printemps, Argelès-sur-Mer, 14 – 22 avril 2018
Du 14 avril 2018 au 22 avril 2018

Séjour estival à Bielle (Pyrénées-Atlantiques) du 13 au 20 août 2017
Du 13 août 2017 au 20 août 2017

Séjour de printemps à Ceriale en Ligurie (Italie) du 8 au 15 mai 2017
Du 08 mai 2017 au 15 mai 2017

Séjour estival à Vassieux-en-Vercors (Drôme) du 16 au 24 juillet 2016
Du 16 juillet 2016 au 24 juillet 2016

Séjour de printemps à Ghisonaccia (Corse) du 24 au 30 avril 2016
Du 24 avril 2016 au 30 avril 2016

Séjour estival à Villefort (Lozère) du 22 au 30 août 2015
Du 22 août 2015 au 30 août 2015

Séjour de printemps à Gilette (Alpes-Maritimes) du 18 au 25 avril 2015
Du 18 avril 2015 au 25 avril 2015

Séjour estival à Bussang (Vosges) du 13 au 20 juillet 2014

Séjour de printemps à Digne (Alpes-de-Haute-Provence) du 27 avril au 4 mai 2014

Séjour estival cerdan au village-club d’Yravals à Latour-de-Carol (Pyrénées-Orientales) du 16 au 20 juillet 2013

Séjour de printemps à Belgodère / Lozari (Haute-Corse) du 21 au 27 avril 2013

Concentration internationale et 40ème anniversaire de la Confrérie au Col de Plainpalais le 4 août Rassemblement à Lescheraines (73) du 29 juillet au 5 août 2012

Séjour estival à Saint-Sauveur-Camprieu (Gard) du 16 au 20 août 2011

Séjour de printemps en Catalogne espagnole à Ripoll (GI) du 9 au 16 avril 2011

Séjour international de Bitche (57) du 14 au 18 août 2010

Séjour de printemps « Île de Beauté » à Porticcio (Corse-du-Sud) du 17 au 24 avril 2010

Séjour estival du Club des Cent Cols à Val-Louron (Hautes-Pyrénées) du 11 au 15 août 2009

Séjour de printemps « Corbières » à Tuchan (Aude) du 14 au 21 mars 2009

Séjour estival du Club des Cent Cols à Arêches (Savoie) du 12 au 16 août 2008 et Concentration internationale du Club des Cent Cols au col du Joly

Séjour de printemps « Mimosas » sur la Côte d’Azur à Agay (Var) du 9 au 14 mars 2008